L’art culinaire français

0 commentaire
L’art culinaire français

Cet article sur la gastronomie française en cuisine a été rédigé par Émilie Gauthier du blog mespetitesrevolutions.com. A travers son blog, elle nous partage ses recettes gourmandes et ses récits de voyages

En terme de culture gastronomique, la France est depuis longtemps la référence en ce qui concerne la haute cuisine, étant à l’origine de ce que l’on appelle la cuisine bourgeoise, et associée aux nappes blanches et à l’argenterie, les plats qui l’a représente sont tous raffinés et précis. Les plus grands chefs du monde y sont passés en début de carrière pour maîtriser les techniques de base et apprendre à peaufiner leurs arts, parce que c’est en France que sont nés les plus grands classiques de la gastronomie et qu’encore aujourd’hui on alloue le plus grand respect aux recettes traditionnelles et aux méthodes développées par leurs prédécesseurs. Bien sûr, sa réputation n’est plus à faire, elle est même, encore aujourd’hui, le premier attrait touristique du pays.

Et malgré qu’elle soit appelée “cuisine bourgeoise”, la gastronomie française est accessible à tous, elle fait partie du quotidien des gens. La majorité des Français cuisinent les recettes des générations précédentes, qui sont très similaires aux mets offerts dans les institutions classiques.

Les mets classiques

Les gourmets s’arrêteront en France pour goûter à leur variété de fromages et de vin, considéré encore à ce jour, comme les meilleurs au monde. Et on voudra bien sûr s’asseoir dans un bistro typique pour se régaler d’un des délices à l’origine de leur renommé, tels que les andouillettes, le civet de lapin à la moutarde, la fameuse bavette de bœuf avec sauce béarnaise accompagnée de pomme allumettes, les nombreuses rillettes, la blanquette de veau, ou le filet de sole amandine. Et pour dessert on ne pourra passer à côté du saint-honoré, des crêpes suzette, des choux à la crème et de la tarte tatin.

La cuisine régionale

Par contre, pour réellement connaître la gastronomie française, il faut regarder plus loin que ces grands classiques. Selon les territoires, comme dans tous les pays, on a mis au monde une multitude de spécialités régionales influencées par les ressources locales, en voici quelques exemples :

Le nord du pays est connu pour sa cuisine chaleureuse et généreuse. En Normandie, on pourra se réjouir des produits de la mer, tels que les huîtres et les coquilles Saint-Jacques ainsi que des produits laitiers; fromages, crème et beurre, sans oublier les pommes qui y sont abondamment cultivées et donc incorporées dans de nombreuses recettes. Chez son voisin La Picardie, on appréciera le fameux canard en croûte ou le hareng mariné, et encore plus au nord ce sera les plats mijotés comme la bouillabaisse aux poissons, et le tout sera généralement accompagné d’une bière locale.

En Alsace, plus à l’est, la cuisine y est gourmande et grandement influencée par l’Allemagne sont voisin. Parmi les spécialités; la fondue vigneronne, la choucroute et la tarte flambée (flammekueche) font partie des fiertés locales.

Encore à l’est, la Bourgogne, célèbre pour son vin, qui est à la base de plusieurs recettes, comme le fameux bœuf bourguignon, mais la région est également connu pour ses délicieux escargots et son coq au vin.

En Bretagne, tout à l’ouest du pays, on cultive un artichaut considéré comme le meilleur au monde, et je confirme…il mérite ce titre. Mais puisque nous sommes sur le bord de la mer, les fruits de mer, le homard et les poissons feront également partie des spécialités, aux côtés des crêpes de sarrasin et des légendaires Madeleines de nos grands-mères.

Le Pays de Loire est réputé pour son sel de Guérande, son muscadet et son cidre, tandis que le Landoc-Roussillon, beaucoup plus au sud, lui, est riche en fruits, légumes et épices; tomates, aubergines, oranges, citrons, ail, anis et olives. À ses côtés, la Provence partage un climat similaire et donc des ingrédients tout aussi méditerranéens avec lesquels on fera la salade niçoise ou l’Anchoïade par exemple.

La cuisine moderne

Salade tiède de pied de porc et coques de Normandie du restaurant le comptoir du relais sur Paris

Dans une ville comme Paris, grande capitale du pays, les bistros français offrant la carte à “l’ancienne”, constituent encore la majorité de l’offre alimentaire, par contre, une nouvelle cuisine a commencé à s’y installer. Certains parleront de bistronomie ou alors de cuisine d’auteur, mais d’une façon ou d’une autre, on fait allusion à la nouvelle vague gastronomique, la cuisine moderne, celle qui joue avec les produits locaux et respecte le terroir, mais qui est aussi excentrique, impulsive, et majoritairement teinté de plusieurs origines ou influencé par différentes cultures. On pourrait parler de cuisine fusion, mais je préfère la décrire comme une cuisine extrêmement créative et évolutive.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *