Top 3 des visites souvent oubliées à Washington, DC

0 commentaire
Top 3 des visites souvent oubliées à Washington, DC

Voici un article invité rédigé par Virginie Bitterlin du site http://www.visiting-washington.com/, elle nous emmène aux USA.

Lorsqu’on planifie un séjour dans la capitale américaine, il y a des choses qui sont incontournables et qu’on met obligatoirement dans notre planning : la Maison-Blanche ou le Capitole par exemple. Mais d’autres visites passent souvent à la trappe, car elles ne sont pas forcément connues chez certains touristes. Et c’est bien dommage !

La Bibliothèque du Congrès

Alors que beaucoup de visiteurs se pressent à faire la visite guidée du Capitole, un autre bâtiment mérite largement une visite, et il ne se trouve qu’à quelques mètres. La Bibliothèque du Congrès se trouve à l’est du Capitole, de l’autre côté de la rue. Vous aurez évidemment le droit de passer à nouveau la sécurité avant d’y pénétrer… sauf si vous passez par le tunnel depuis le Capitole !

Fondée en 1800 par John Adams, deuxième président des États-Unis, la bibliothèque compte actuellement plus de 140 millions d’ouvrages répartis sur plus de 1 300 km de rayons, ce qui en fait la plus grande bibliothèque au monde. On y trouve des exemplaires rares, comme la première Bible de Gutenberg, qui est exposée dans le Great Hall.

Celui-ci porte bien son nom : le hall en marbre blanc du Thomas Jefferson Building et son plafond coloré méritent à eux seuls le détour. La symétrie est de rigueur, mais on peut y rester des heures à contempler les détails du sol, des colonnes ou des peintures murales.
Depuis le deuxième étage, un escalier vous emmène dans une petite pièce d’où vous pouvez voir l’immense salle de lecture à travers une vitre. Celle-ci n’est accessible que sur demande et en prouvant que vous devez réellement faire des recherches. Mais la vue depuis ce petit balcon sur la coupole vitrée et les colonnes gigantesques est déjà splendide et ne fait que renforcer l’image grandiose de ce bâtiment. Une visite à ne louper sous aucun prétexte !

La Old Post Office

La Old Post Office n’est pas connue de la plupart des visiteurs, pourtant beaucoup passent sûrement devant sans s’en rendre compte : le troisième plus haut bâtiment de la ville se trouve sur Pennsylvania Avenue.
Les visiteurs s’arrêtent peut-être pour admirer la très belle architecture et sa tour surplombée d’une horloge. Mais il y a plus à découvrir si on y entre.

Depuis septembre 2016, ce bâtiment est devenu le Trump International Hotel, après avoir été le principal bureau de poste de la ville de Washington, mais sa tour d’observation est toujours accessible aux visiteurs, même si vous ne logez pas à l’hôtel. L’accès est gratuit et des Rangers du National Park Service proposent des visites guidées entre 9 h et 17 h. Depuis son sommet, la tour offre sans aucun doute une des plus belles vues de la capitale et notamment une vue imprenable sur le Capitole. C’est une très bonne alternative au sommet du Washington Monument pendant que celui-ci reste fermé pour rénovation.

Constitution Gardens

Vous pouvez vous rendre plusieurs fois à Washington sans jamais y mettre les pieds : Constitution Gardens fait pourtant partie du célèbre National Mall. Il se trouve juste au nord de la Reflecting Pool du Lincoln Memorial, qui elle est bien plus célèbre.

Submergé par le Potomac, ce bout de terre a été asséché avant que la Navy américaine n’y installe ses bureaux provisoires pendant la Première Guerre mondiale. C’est en 1970 que le président Nixon demande à ce que soit créé un parc en hommage à la Constitution américaine à cet endroit, lui qui avait servi dans ces bâtiments pendant ses années d’officier de marine.

Le « Jardin de la Constitution » est un petit havre de paix, en marge du reste du Mall qui est souvent pris d’assaut par les groupes de touristes. On y trouve un étang avec une petite île accessible aux visiteurs par un pont en bois, ainsi qu’un mémorial dédié aux 56 signataires de la Constitution des États-Unis. Vous pouvez y voir le nom, la signature, la ville natale et le métier de chacun des signataires.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *