Bien préparer son voyage pour le Canada

0 commentaire
Bien préparer son voyage pour le Canada

Le Canada est un territoire immense et riche en cultures. Il s’agit du deuxième pays gigantesque du monde. Les aurores boréales, les forêts pluviales, les grands centres urbains et les Rocheuses font de cette destination un véritable parti pris pour les touristes soifs de découverte.

Ce qu’il faut savoir avant de partir au Canada

Il serait faux de croire que le Canada est couvert de neige et de glace toute l’année. C’est le cas dans certaines régions, sinon on ne l’associerait pas à une terre de glace. Mais la majorité des grandes villes sont situées près du 49e parallèle, alors la température varie. Il possède d’ailleurs quatre saisons. Lors des frissons, on peut partir à la découverte des promenades en traineau avec les loups de Yukon et suivre le pas des explorateurs d’autrefois. Le peuple han est d’une hospitalité légendaire. L’hiver est également la période idéale pour chausser ses patins et  s’élancer sur le Canal de rideau à Ottawa. Durant les beaux jours, c’est la floraison des feuilles colorées et le début du fameux été indien. Une expédition en Canoë sur le lac Émeraude dans le Parc national de Yoho est une des attractions préférées des touristes. Même si le voyage est une source de découverte touristique, c’est une opportunité pour s’imprégner des cultures d’un pays. De l’Europe au Canada, les différences culturelles se ressentent particulièrement au niveau de la langue et de la nourriture.

Comment appréhender la culture canadienne ?

Le Canada est une terre de contraste. Le multiculturalisme, la diversité de la communauté et des cultures sont les éléments qui font la singularité de ce pays. Québec et le théâtre des évènements  prônent la culture française au Canada. Même si les Québécois sont majoritairement francophones, il est conseillé aux touristes de ranger leur mépris pour l’accent au placard et de comprendre un maximum d’expressions. En effet, la langue parlée est très différente de la langue écrite. À Montréal, le trilinguisme est monnaie courante. Les citadins maitrisent très bien le français, l’anglais et le portugais du Brésil. À Toronto, le plaisir culturel est à son apogée. Le multiculturalisme est partout. Le chinois, l’italien, le grec, l’espagnol, l’anglais et même l’arabe sont pratiqués. Mais très peu parlent le  français. Alors,  si on débarque avec un anglais de troisième niveau, il convient de prendre un guide. À table, si en France on a l’habitude de tartiner son pain avec du beurre, ici il faudra se contenter de la confiture ou du beurre d’arachide. D’ailleurs, les diners Kraft et les bières ont pris le monopole des produits bios et du vin.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *