10 astuces pour éviter l’arnaque au Cambodge

0 commentaire
10 astuces pour éviter l’arnaque au Cambodge

Nous avons vécu une superbe aventure au Cambodge. Trois mois à traverser les routes de terre rouge du Nord au Sud pour découvrir ce pays en plein développement ! Cependant, qui dit pays en développement, dit aussi piège à touristes… Nous sommes tombés en plein dedans du premier au dernier jour, répétant sans cesse, les mêmes erreurs. Nous nous sommes dit, qu’il pouvait être intéressant de partager nos expériences avec vous afin que vous puissiez être bien préparés aux arnaques qu’il peut y avoir dans le pays…

ASTUCE N°1 : Attention au prix des tuk-tuk !
Lorsque vous arriverez au Cambodge, ne soyez pas surpris par le nombre de coursiers qui tenteront de vous vendre leurs services. Ne paniquez pas et surtout ne prenez pas le premier qui vient ! Ils ont l’habitude de voir des touristes et c’est leur boulot de faire le plus de courses pour gagner leur vie. Cependant, méfiez-vous des prix proposés.
Nous avions par exemple, accepté des prix qui nous semblaient correctes : 3$ à 4$ la course (soit 2$ par personne). Cependant, bien plus tard, en arrivant dans des petites villes, nous avons constaté que les prix étaient bien plus bas (2$ la course). Nous avons donc fait grise mine à chaque fois et quelques secondes après, le chauffeur nous a rapidement proposé un prix « discount » pour un « friend ». Étrange nous ?
Après, tout est relatif, car le prix dépendra de la distance parcourue et de là où vous vous rendrez. Mais notez qu’ils gonflent tous volontairement leurs prix pour avoir une marge de manœuvre dans les négociations. C’est comme ça au Cambodge !
Dans tous les cas, négocier toujours le prix de la course avant de monter dans le tuk-tuk.

ASTUCE N°2 : Ayez l’application « Google Traduction » !
Combien de fois, nous avons eu à faire avec des personnes ne parlant pas l’anglais ? Très souvent ! N’oubliez pas que vous êtes dans un pays en voie de développement. Ce qui implique que beaucoup d’habitants ne parlent pas une autre langue que la leurs. Il vous faudra alors redoubler d’effort pour vous faire comprendre.
Nous avons été séduits par l’application « Google Traduction ». Nous avons pu, la plupart du temps, nous faire comprendre. Et c’est très important quand vous êtes en pleine négociation ou explication de ce que vous souhaitez faire (organisation d’un trek, destination pour un bus, etc.). N’oublions pas que si vous payez le prix fort pour une prestation qui n’est finalement pas ce qui vous sera donné à cause de la barrière de la langue, cela peut être mal vécu.

ASTUCE N°3 : Ayez l’application « MapsMe » !
Autre chose qui nous est arrivé au Cambodge : les détours des taxis et tuk-tuk pour gonfler le prix de la course. Heureusement nous avions l’application « MapsMe » ! Nous vous en avions déjà parlé dans un précédent article, mais c’est véritablement l’application qu’il vous faut en voyage. Vous n’avez pas besoin de réseau ou d’internet pour l’utiliser et vous êtes géolocaliser directement ! Ce qui vous permet de contrôler où va le chauffeur et de lui faire remarquer s’il dévie un peu de votre destination.

ASTUCE N°4 : Observer ceux qui vous entourent !
Lorsque nous étions au marché, nous avions tendance à payer directement le prix donné par les vendeuses. Un jour pourtant, nous avons remarqué qu’après nous avoir servi, une locale a payé deux fois moins cher que nous pour la même chose… Depuis, on ne se fait plus avoir ! On observe attentivement les locaux : ce qu’ils achètent et où, ainsi qu’à quel prix !

ASTUCE N°5 : Ne parler pas trop !
Si on vous accoste pour vous vendre quelque chose (et ce sera souvent le cas malheureusement), souriez et dites simplement « non » ou « no ». Ils comprendront. Si vous tentez d’en dire davantage, vous allez vite le regretter ! Ils vont faire semblant de ne pas comprendre et vont vous suivre. Ils vont parfois croire aussi que vous leurs posez une question. Et s’ils ne sont pas seuls, c’est tout un troupeau de coursiers ou de vendeurs qui tenteront de vous vendre quelque chose ! On vous aura prévenus !
Faites également attention aux enfants qui vous vendent des choses. Il s’agit apparemment d’un trafic peu scrupuleux pour vendre des souvenirs aux touristes. Ils jouent sur vos sentiments car personne ne peut être insensible à voir de si jeunes enfants tenter de gagner de l’argent. Mais dites-vous bien une chose : les enfants, ça doit être à l’école et s’ils veulent faire autre chose de leur vie que de vendre des foulards, ils devront d’abord passer par-là ! Ce n’est pas leurs rendre service de leurs acheter quelque chose, c’est les encourager à continuer sur cette voie. Vous remarquerez d’ailleurs que ces enfants ne vous lâcheront pas d’une semelle pour vous vendre quelque chose à un prix exorbitant ! Pour le bien des prochains touristes et pour le bien de ces nouvelles générations, préférez faire vos emplettes dans les boutiques spécialisés !

ASTUCE N°6 : Négociez !
Il y a une règle importante (qui vaut d’ailleurs pour d’autres pays d’Asie) : les prix qui ne sont pas affichés, ce n’est pas bon signe. Le prix sera fixé à la tête du client (si si je vous assure) et ce sera à vous de faire le premier pas dans la négociation. Soyez raisonnable pourtant. Ne négocier quelque chose que pour ce que vous êtes prêt à donner. Ne tentez pas d’avoir un paquet de chips importé pour une bouchée de pain. N’oubliez pas que vous êtes dans un pays en développement et que par conséquent, les produits importés resteront chers. Par contre, si vous êtes dans un supermarché, vous pouvez demander à la caisse le prix du produit. La caisse enregistreuse, par principe, contient tous les prix des produits en magasin.

ASTUCE N°7 : Contrôler les chambres d’hôtels avant de les louer !
Avant d’accepter une chambre dans un hôtel ou un Guesthouse, pensez à demander à voir la chambre avant. Souvent, quelque chose ne fonctionne pas correctement. Au début, nous ne faisions pas attention. Jusqu’au jour où, pour le même prix que toutes les autres chambres, nous en aurions eu une sans ventilateur et sans climatiseur (car en panne). Nous avons vite expliqué le problème, ni une, ni deux, le prix a été réduit de 30%…

ASTUCE N°8 : Ayez toujours des riels et des dollars sur vous !
Alors cette règle est la plus importante de toutes… On a dû se faire escroquer au moins dix dollars en tout avec cette arnaque. C’est déjà très compliqué de passer de riels en dollars (en passant, 4 000 riels vaut 1 dollar), mais quand en plus les commerçants vous rendent des riels quand vous donnez trop de dollars, c’est à s’arracher les cheveux ! Par exemple, si vous n’avez qu’un billet de 10 dollars pour payer 2 dollars et que le marchand vous rend que des riels, ça fait énormément de billets. On est vite tenté de partir et de ne pas compter. Faux ! La plupart, sont très mauvais en calcul (dois-je vous rappeler que c’est un pays en développement ?) et certains autres en profitent pour vous rendre moins d’argent. C’est comme cela qu’on se fait voler incognito quelques dollars !

ASTUCE N°9 : Contrôler ce que vous louez !
Si vous louez une moto, un scooter ou un vélo, contrôler l’état des pneus, des freins, de la selle et des lumières. Vous pouvez demander un autre vélo s’il ne vous semble correct et sinon, demandez à ce qu’ils baissent le prix. Parfois les vélos sont en très mauvais état et vous risquerez de passer une heure au garagiste pour réparer à vos frais le vélo que vous rendrez tout neuf !
Demandez aussi un cadenas. Les vélos se font vite volés et il serait dommage de devoir les rembourser !

ASTUCE N°10 : Contrôler la nourriture que vous achetez !
Si vous voulez évitez d’être malade ou d’avoir une mauvaise surprise en ouvrant votre paquet de gâteaux, contrôler toujours les dates de péremption sur les produits alimentaires que vous achetez. Évitez aussi d’acheter des gâteaux emballés dans des boîtes en carton (sauf s’il y a des sachets fraîcheur à l’intérieur) car des insectes peuvent rapidement s’y faufiler (on l’a vécu !).

Ce n’est pas que le Cambodge est dangereux, mais restez vigilants. En France, on a tendance à oublier que des produits alimentaires se périment, qu’on peut se tromper en rendant la monnaie, ou que si vous louez une chambre d’hôtel pour un certain prix, vous devez avoir tout ce qui est compris dans le prix. Au Cambodge, ça ne se passe pas comme ça. Ils négocient tout le temps en fonction de ce qu’ils proposent. Ils ont bien compris que ce n’était pas une habitude en Europe et ils jouent sur la vague pour tenter de gagner quelques dollars par-ci par-là. Rien n’est bien méchant mais cela peut malheureusement gâcher votre séjour. En tout cas, si vous suivez à la lettre ces dix commandements, vous allez, pour sûr, passer d’agréables moments dans ce pays aux mille facettes !

LES MANALAS

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *