Séjour enduro dans le Mercantour à la découverte des Alpes Marititimes

0 commentaire
Séjour enduro dans le Mercantour à la découverte des Alpes Marititimes

Si le parc du Mercantour bénéficie aujourd’hui d’une si grande réputation dans le domaine du tourisme, c’est surtout parce qu’il accueille de nombreuses compétitions en enduro. En VTT ou en moto tout terrain, les sportifs entament les descentes et les montées à travers les Alpes Maritimes et la vallée de la Roya. Le choix du circuit dépendra du niveau des passionnés, mais le Mercantour promet des parcours qui sauront satisfaire tous les profils.

Les Gorges du Cians et de Daluis

Tracées comme de réelles voies naturelles menant d’un bout à un autre dans les Alpes-Maritimes, les gorges du Cians et de Daluis font partie des plus beaux paysages de la région. Le circuit de randonnée VTT enduro dans le Mercantour emmènera les aventuriers dans les zones de ces roches peu communes de couleur ocre qui sont une véritable particularité géologique sur les lieux. Différents choix de parcours sont aussi proposés sur vtt-sejours-randonnees-mercantour.com.

Au Cians, les formations rocheuses se caractérisent par leur teinte rouge, sanglante qui semble ne jamais se détériorer même pour celles qui sont plongées au fond de la rivière. À Daluis, les parois donnent l’impression d’avoir été taillées de manière à produire les effets d’un paysage de grand canyon. Un magnifique décor naturel qui mérite bien sa réputation de grand site touristique.

Le parcours partira des parkings communaux de Touët-sur-Var ou de Guillaumes selon les envies des sportifs. L’itinéraire passera par les petits villages de Péone, Beuil, Guillaumes et Puget-Théniers. Le trajet présente différents niveaux de difficulté. La meilleure section sera toujours la descente qui va de Valberg jusqu’à la fin des gorges du Cians.

En chemin, les passionnés pourront aussi s’arrêter pour admirer quelques sites touristiques pittoresques des Alpes-Maritimes. Le château médiéval de Guillaumes surplombant le village est un site touristique incontournable. À quelques kilomètres de là, la localité et les paysages médiévaux de Péone seront une belle surprise si les aventuriers se donnent le temps d’apprécier la vue. En poursuivant jusqu’à la limite du département des Alpes-Maritimes, les sportifs ne pourront pas manquer la citadelle d’Entrevaux et ses grandes fortifications datant du règne de Louis XIV.

La Baisse d’Ourne

Cet autre circuit plongera les passionnés dans la vallée de la Roya. Le détour s’effectuera en altitude en empruntant les pistes toutes tracées (mais sans pour autant faciles) déjà accessibles sur les lieux. La section entre la baisse de Peïrefique et celle d’Ourne sera la partie la plus palpitante de cet itinéraire. La piste est longue et nécessite beaucoup d’endurance.

Mais les voyageurs pourront aussi s’offrir une petite pause au niveau du col de Tende ou du fort Central et celui de la Marguerie. Il s’agit de lieux d’intérêt historiques qu’il ne faudra pas rater même si les visiteurs resteront attentifs à leur parcours d’enduro dans le Mercantour. Par ailleurs, sur ce dernier point, les retours d’expériences de nombreux sportifs ont permis d’établir un circuit précis.

Le mieux serait de partir du col de Tende pour ensuite atteindre la baisse d’Ourne. Le point de départ se situe au coin du carrefour qui précède le col. La prochaine étape sera la piste menant au fort de la Marguerie. On avance un peu plus en hauteur vers le pont et les casernes de Peïrefique. La balise 371 marquera le début de baisse de Peïrefique qui normalement rejoint la balise 369 vers le sud jusqu’à la baisse d’Ourne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *