Trek à l’Andringitra national park, visiter pleinement le sud de Madagascar

0 commentaire
Trek à l’Andringitra national park, visiter pleinement le sud de Madagascar

Vous comptez parmi les grands sportifs qui aiment combiner activités physiques et voyage ? Le parc national d’Andringitra est un des meilleurs endroits pour réaliser votre rêve pendant votre séjour. Riche en diversité en ce qui concerne l’écosystème, votre passage dans le lieu restera un souvenir inoubliable que ce soit pour le bien être de votre corps ou encore pour votre soif de découverte. Le parc recense un millier d’espèces végétales, dont des ptéridophytes endémiques et quelques centaines d’espèces animales qui comprennent des lémuriens, des oiseaux, des amphibiens des reptiles et bien d’autres encore.

Andringitra : comment s’y rendre ?

Légèrement difficile d’accès, mieux vaut louer une voiture tout terrain pour y accéder. Les aventuriers d’entre vous peuvent par contre y aller de leurs propres chefs en prenant un taxi-brousse. Deux pistes mènent à destination pendant votre voyage Madagascar: la première vous conduit à Antanifotsy depuis Ambalavao et la deuxième commence à la bifurcation du village d’Antanambao qui se trouve à environ 37 km d’Ambalavao. Deux bureaux d’accueil se trouvant respectivement à Namoly et à Morarano permettent de payer le droit d’accès. 5 itinéraires sont proposés sur place pour explorer Andringitra. Le frais de guidage et l’argent de poches pour les porteurs varient selon la durée du séjour et le nombre de participants au trek.

Quel circuit prendre ?

Le circuit Asaramanitra se fait en 4 heures de temps et permet d’admirer : une chute d’eau, une grotte, des orchidées et des microcèbes au cours d’une balade. Celui appelé Diavolana dure 10 heures pour découvrir les lémurs Catta, les marmites du diable et plusieurs plantes endémiques. L’ascension au Pic Boby compte 2 à 3 jours de marche pour un vue panoramique sur l’ensemble du territoire. Le circuit Imaitso vous emporte en plein cœur d’une forêt pluviale peuplée de lémuriens et de toutes sortes d’oiseaux pour 8 heures de trekking. Le dernier appelé Isahavato, lui, dure 12 h pour une randonnée à la piscine naturelle, un beau coucher de soleil et la découverte du palmier Ravenea glauca.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *