Escapade gustative en Allemagne : les mets à ne pas manquer

0 commentaire
Escapade gustative en Allemagne : les mets à ne pas manquer

L’Allemagne est une destination vraiment intéressante pour les voyageurs gourmands. Si vous voyagez en terres germaniques, sachez que la cuisine y est très bonne et riche. Dans cet article, vous trouverez trois plats allemands incontournables que vous allez sans aucun doute adorer.

La kartoffelsalat

La kartoffelsalat est l’incontournable salade de pommes de terre de l’Allemagne. C’est une entrée froide on ne peut plus modeste, mais délicieuse. En effet, les Allemands sont très expérimentés dans la préparation de salades, même si celle-ci est copieuse. Ils savent très bien mélanger les bons ingrédients avec la sauce qui lie l’ensemble.
Pour faire court, ce mets est composé de pommes de terre cuites à la vapeur, d’œufs, de moutarde, de sucre, de cornichons en petites rondelles et de son jus, de vinaigre de vin blanc, d’huile, d’une pomme, d’ail, d’oignons hachés très finement, de sel, de poivre et de kummel (boisson alcoolisée très présente dans la cuisine allemande).
D’ailleurs, il accompagne presque tous les plats principaux de la cuisine allemande. Sa préparation varie d’une région à l’autre, parfois préparée avec de la sauce mayonnaise et des saucisses selon les cuisiniers. Pour la décoration, il suffit de la parsemer de ciboulette ciselée. Tous ceux qui ont eu la chance de la déguster en ont été satisfaits.

L’eisbein

L’eisbein est un plat à base de jarret de porc entier. Côté viande, sachez que les Allemands consomment beaucoup de viande porc. Il est souvent servi avec des pommes de terre bouillies et une purée de pois. Vous l’apprécierez particulièrement pendant les températures froides de l’hiver.
Comme beaucoup de spécialités allemandes, sa préparation varie d’une région à l’autre. Vous en trouverez bouilli, cuit au gril, au four, à la broche, dans de la bière, ou encore avec de la choucroute, du chou rouge, de grosses boulettes de pain knödel, des carottes, du céleri et des oignons.
En tout cas, la quantité de la viande reste imposante. De plus, la cuisson du jambonneau doit, traditionnellement, toujours être longue pour rendre la viande plus savoureuse, bien tendre et fondante, avec une peau particulièrement croustillante.

L’apfelstrudel

Pour le dessert ou pour la pause-café, vous vous régalerez sans aucun doute d’un morceau de l’apfelstrudel. C’est une pâtisserie très réputée dans la cuisine allemande-juive ashkénaze. Ce sont d’ailleurs ces communautés juives qui auraient fait connaître ce gâteau un peu partout dans le monde.
L’apfelstrudel se présente sous la forme d’une pâte feuilletée fine et roulée. Elle est fourrée généralement d’une garniture de pommes acidulées en petits morceaux, de cannelle, de fromage blanc, d’écorce d’orange, de noix râpées, de farine de pain azyme, d’amandes et de raisins secs. Elle est éventuellement beurrée au pinceau, parsemée de pralin ou bien d’amandes sur le dessus pour plus de croustillants. Elle est ensuite saupoudrée de sucre glace. Une fois prêt, le tout est servi chaud avec du miel, de la crème fraîche ou bien avec une boule de glace.
Le secret d’un bon apfelstrudel c’est sa délicieuse pâte, appelée le strudelteig, dont la préparation est particulièrement délicate. En effet, il faut étirer la pâte aussi finement que possible du centre vers les bords délicatement sans faire de trous. De plus, la farce exige aussi un grand savoir-faire. Par exemple, les pommes doivent être dégorgées afin que celles-ci perdent une bonne partie de leur eau pour éviter que la farce n’ait la consistance d’une compote.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *