subscribe: Articles | commentaires

Pêcher le silure lors de ses vacances en France

0 commentaire
Pêcher le silure lors de ses vacances en France

Le silure est surement le poisson d’eau douce le plus prisé. Poisson de grande taille, on le retrouve dans tous les plans d’eaux, comme les lacs ou les rivières. Certes, il attire les amateurs de pêche, mais l’attraper n’est pas une mince affaire. Mieux vaut se renseigner sur son comportement et les techniques de pêche, afin de rapporter un trophée intéressant de ses vacances de France.

Le silure en quelques mots

Aussi connu sous le nom de Silurus glanis, le silure est un poisson de la famille des Siluridae. Avec un corps mou, allongé et un peu mince, ce poisson peut facilement se confondre avec un gros serpent. Sa tête large et plate est pourvue d’yeux minuscules et d’une bouche énorme. On peut dénombrer en tout six barbillons : 4 sous le menton et 2 sur la mâchoire supérieure.

Ce poisson d’eau douce est doté d’une nageoire caudale de petite taille, d’une nageoire dorsale minuscule, de nageoires pectorales développées et d’une longue nageoire anale. Ce membre s’étend de son ventre à sa queue.

Ce poisson est dépourvu d’écailles. Sa peau lisse et visqueuse est très glissante. Il se distingue par sa robe d’une couleur difficile à déterminer, tantôt elle s’apparente à du vert foncé, tantôt à du brun, du gris ou du noire, avec des marbrures foncées. Par ailleurs, sa face ventrale présente une couleur plus claire, qui est une variation du jaune et du blanc.

 

Comment pêcher le silure ?

Il existe deux techniques bien distinctes de pêche au silure dans les eaux françaises. La première est appréciée par les costauds et les aventuriers, tandis que la pêche au leurre est réservée aux moins coriaces et au plus patient.

La pêche sportive du silure

La pêche sportive reste un spectacle incroyable, surtout pour sur l’île de la Cité, au Pont-neuf ou au pied des tours de la Défense. Les plus passagers des bateaux-mouches et les promeneurs des quais restent les premiers surpris par la pratique. Cela est dû au fait que la pêche costaud peut s’apparenter à un sport.

Pêcher un gros poisson demande une grande force physique et de l’endurance. En outre, cette activité requiert des matériels performants. Depuis quelques années, la pêche au silure dispose de son équipement spécifique développé par des marques comme Daiwa ou Shimano. La canne à pêche pour cette pratique est à la fois puissante, mais légère. Ainsi, la canne pour la pêche au silure figure parmi les plus puissantes avec 100 à 300 grammes. Le moulinet pour silure doit garantir un freinage puissant, dont la taille est comprise entre 8000 et 15000.

La technique simpliste de pêche au silure

Pour les moins coriaces, il existe une technique plus douce pour attraper un silure, qui est la pêche au leurre. Pour ce faire, un leurre de bonne taille, d’environ 18 à 30 centimètres, fera l’affaire. Ainsi, le Shaker de Lunker Citer se présente comme le meilleur choix pour les 20 centimètres. En outre, il provoque beaucoup de touches, par son effet très marqué.

Dans cette pratique, une bonne connaissance des environs est recommandée. Le pêcheur devra lire la rivière, inspecter les bords, les éventuels obstacles. Il devra surtout faire preuve d’une grande patience. De quoi passer des vacances au calme, à attendre qu’un silure morde !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *